Au Sargho

  • Destination :
  • Durée : 6 jours
  • Possible depuis : 01/01/2017
  • Jusque : 31/12/2017
  • Prix : 310€
Jour 1
Marrakech (Ouarzazate) – Tagdilt

Départ par le tizi n’Tichka et la route des Casbahs ; la route grimpe jusqu’à un col, à 2260 mètres, passant d’un paysage de plaine à un paysage de montagne aride ponctué de villages de pierres sèches aux toits plats et de cultures en terrasses. Elle bascule ensuite dans la vallée du Dadès, ruban de verdure bordé de palmeraies et jalonné de casbahs et de ksour (villages fortifiés) en pisé.
A Tagdilt, installation en gîte pour la nuit.

Durant les quatre jours de marche, petites oasis, champs d’orge et figuiers constellent pentes et fonds de vallée à l’entrée du massif. Progressivement, le paysage devient plus minéral, caractéristique de cet ensemble volcanique qu’est le Sarhro. Gorges, orgues basaltiques, pitons rocheux rouges et ocre… L’homme n’est pourtant pas totalement absent : quelques villages isolés, des campements de nomades Aït Atta avec leurs troupeaux. Un jaillissement d’aiguilles de toutes les formes : grandiose !

 

Jour 2
Tagdilt (1650 m) – Tizi n’Ouzarzam (2300 m) – Almou n’Ouarg (2200 m)
Après ce beau village situé en fond de vallée, au pied des montagnes, le sentier quitte la vallée du Dadès pour s’enfoncer progressivement dans la montagne. Un canyon à traverser, un col (tizi n’Ouzarzam, 2300 m). Vue panoramique sur les sommets à 4000 mètres du M’Goun et la grande plaine de Boumalne du Dadès. Bel endroit pour le campement, sur un petit plateau entre les montagnes, près d’un puits utilisé par les nomades. Un endroit de rêve !

5 h de marche. M : 650 m. D : 100 m.

 

Jour 3
Almou n’Ouarg (2200 m) – Kouaouch (2600 m) – Igli (1850 m)

Nous voilà au deuxième jour de l’aventure. Quelques lauriers-roses, puis un chemin en lacet permet d’atteindre le col d’Imi n’Ouarg (2550 m). Un peu plus haut, à 2600 mètres, le sommet du Kouaouch, point culminant du circuit, offre une superbe vue sur les montagnes du Haut-Atlas central enneigé et sur les déserts au sud. Tout autour, des vallées profondes et des sommets découpés. Descente entre les reliefs tabulaires. Au passage, des azibs (abris sommaires en pierre) et des campements de nomades. Camp à Igli, grand plateau entouré de pitons rocheux.
5 h 30 de marche. M : 400 m. D : 750 m.

 

Jour 4
Igli (1850 m)- Bab n’Ali (1350 m)
Nous sommes au cœur du massif. Descente par une petite vallée verdoyante, Afourar, avec ses petites maisons traditionnelles en pisé — ce sont des maisons de nomades sédentarisés —, ses petits champs d’orge ou de henné entourés de lauriers-roses. Puis traversée d’une grande formation de pitons rocheux rouges et ocre jusqu’à Bab n’Ali. Après le repas de midi, continuation pour franchir un petit col entre les deux pitons qui forment la “porte” de Bab n’Ali, puis descente par un ravin (Amguis). Nous croisons de nombreux nomades Aït Atta avec leurs troupeaux. Camp près d’un puits.

5 h 30 de marche. M : 150 m. D : 650 m.

 

Jour 5
Bab n’Ali – Ighazoun – Hanedour
Descente de la petite vallée d’Amguis, au pied des pitons rocheux, jusqu’au village de Ighazoun Nimlas. Traversée du plateau, aux somptueuses formations rocheuses, pour rejoindre la vallée de Igue, avec ses nombreux villages entourés de palmiers dattiers et d’amandiers. Terre rouge des maisons, vert des champs, pureté du ciel du Sud. A la sortie de cette vallée, un immense plateau découvre une ouverture vers le sud. Fin du périple à Hanedour, village perché dans une falaise.
Dernière nuit en camp, un peu après le village.
5 h 30 de marche. M : 150 m. D : 200 m.
Jour 6
Hanedour – Marrakech (Ouarzazate)

Une petite marche de 20 minutes avant de retrouver les minibus pour le retour à Marrakech. Agdz et la vallée du Draa, ses palmeraies, ses champs cultivés, ses villages de pisé. Arrivée à Marrakech en fin d’après-midi.

Trekking « présaharien »
5 à 6 h de marche par jour, pendant 4 jours

Le J’bel Sargho, un énorme massif présaharien, d’origine volcanique à la géologie très étrange : reliefs torturés, aiguilles à l’assaut du ciel, couches géologiques multicolores entaillées d’oueds. L’homme s’est réfugié dans ces montagnes qui restent encore très isolées.

 

Points forts

• La vie dans un massif isolé, l’ambiance, les rencontres
• Un parcours pour découvrir les paysages les plus spectaculaires et le point culminant (Kouaouch) : gorges et canyons, aiguilles, chaos de roches volcaniques, villages.
Prix (€, par personne)

 

Infos pratiques

Pour plus de détails, cliquer sur les rubriques
le guide
le camp, les repas, équipement à prévoir


Prix, par personne, sur la base 8 à 11 participants, base tente double

Le prix comprend
–  Les transferts terrestres tels que décrits au programme en véhicules réservés au groupe (minibus).
–  L’hébergement décrit, 5 nuits sous tente.
–  La pension complète pendant le circuit.
–  Le matériel de cuisine collectif et individuel.
— L’encadrement par un guide Aventure Berbère, marocain francophone.
— L’assistance d’une équipe locale (chauffeurs, muletiers, cuisinier).
— Une trousse de secours collective.

Le prix ne comprend pas
–  L’assistance rapatriement.
–  Les boissons.
–  Les pourboires.
–  Tout ce qui n’est pas indiqué dans la rubrique “Le prix comprend”.