La côte atlantique entre Essaouira la blanche et Agadir est extrêmement sauvage et isolée, la plupart du temps accessible seulement à pied ou par la mer. Plages de sable fin, promontoires rocheux se terminant par des collines et des corniches de calcaire tombant à pic dans l’Océan. Des dunes aussi, comme si le Sahara plongeait dans la mer…
L’économie locale est basée sur la culture d’arganiers et l’élevage des chèvres, mais celui des chameaux et la pêche sont également très importants. La côte est d’ailleurs ponctuée de petits villages de pêcheurs où nous ne manquons pas de nous arrêter. Ce voyage permet de découvrir aussi une région exceptionnelle pour ses fleurs sauvages et ses oiseaux de mer. Une mer constamment en mouvement, qui ajoute une dimension unique et délicieuse, que l’on ne retrouve pas dans les randonnées en montagne. Une touche insolite est apportée par la caravane de chameaux qui transporte les bagages.
Ni la montagne ni le désert, mais la mer, voilà un trek “décalé”… !