Les trekkings en altitude (plusieurs jours en haute montagne) permettent l’ascension du Toubkal ou du M’Goun, “4000” sans difficulté technique.
Nous découvrons les hautes vallées de ces massifs imposants aux parois abruptes. Ce n’est certes pas un hasard si les Berbères l’appellent la montagne des montagnes. Pour traverser les nombreux hameaux de tradition ancestrale de ces vallées ensoleillées, nous suivons de confortables sentiers muletiers. Les ascensions sont progressives, tout en passant des villages berbères au monde beaucoup plus minéral de la haute montagne. La récompense en est la magnifique vue sur la haute chaîne, avec le contraste entre les cols enneigés, le bleu azur du ciel marocain et les lointains sahariens estompés par les brumes chaudes.
La logistique est assurée par une équipe de cuisiniers, des muletiers pour les bagages, et votre guide. Selon les circuits et les jours, nuits sous tente, en refuge, en gîte dans les villages.
Nous rentrons ensuite à Marrakech la rouge, où affluent les montagnards de tout l’Atlas, lui conférant ainsi une grande originalité. Cette ville a non seulement donné son nom au pays tout entier, mais elle est également le témoin artistique du passé, avec sa médina et ses ruelles commerçantes aux odeurs agressives, ses remparts ocre rouge sur fond d’Atlas et de cimes enneigées, ses souks (couleurs, bruits, parfums), la place Djemaa el-Fna et sa foule bigarrée, la mosquée de la Koutoubia…