Visiter le Maroc donne l’occasion de découvrir le massif de l’Atlas qui abrite plusieurs chaînes de montagnes que sont le Haut Atlas, le Moyen Atlas et l’Anti-Atlas.

Le Haut Atlas est le sommet le plus haut de toute l’Afrique du Nord, ce qui lui vaut le surnom de « toit du Maroc » ou « toit de l’Afrique du Nord ». La chaîne s’étend sur environ 750 kilomètres de long et sépare les différentes parties du Maroc que sont le Maroc atlantique et méditerranéen et le Maroc saharien. La population que l’on y retrouve est essentiellement berbère amazigh et pratique l’agriculture et l’élevage qui sont les principaux piliers économiques dans le Haut Atlas.

Le Haut Atlas est subdivisé en trois espaces différents : l’Occidental, le central et l’Oriental. Le Haut Atlas occidental est le plus ancien des trois, on y retrouve des vallées profondes, des formations crétacées et jurassiques, le djebel Toubkal est son plus haut point avec ses 4167 mètres de hauteur. Le Haut Atlas occidental abrite un parc national depuis 1942 afin de préserver la richesse naturelle et la biodiversité du Toubkal, en termes de faune et de flore. Le Haut Atlas central est constitué de calcaire et comprend des zones tabulaires qui s’étendent d’Azilal à Ouarzazate et s’élèvent à 2500 mètres d’altitude. Son point culminant est le djebel M’goun qui culmine à 4071 mètres. Le Haut Atlas oriental est composé de plateaux d’altitude qui partent de Midelt jusqu’à Khénifra. On y retrouve aussi de nombreux sommets comme le djebel Saghro, le djebel Ayachi, le massif de Tamlelt. Le Haut Atlas oriental est connu à l’échelle internationale comme site archéologique, car des ossements de dinosaure y ont été retrouvés, notamment des ossements d’Atlasaurus un dinosaure herbivore d’environ 20 mètres de long et datant de 165 millions d’années. Mais aussi des ossements de Tazoudasaurus datant de 180 millions d’années, son nom est tiré du village de Tazouda non loin d’Ouarzazate où les ossements ont été découverts.