Le Moyen Atlas est une partie de la chaine de l’Atlas qui couvre une partie du Maroc. C’est un massif qui s’étend sur 350 km de longueur et occupe une superficie de 2,3 millions d’hectares. En berbère on l’appelle Atlas Anammas ou Fazaz en arabe. Le massif couvre les régions d’Ifrane, de Khénifra, Sefrou, Boulmane, Midelt et El Hajeb, mais aussi la moitié sud des provinces de Taza et la moitié nord de Beni Mellal. Le Moyen Atlas présente du charme et est suffisamment riche en termes de faune et de flore, ce qui rend la zone adaptée au tourisme. On y retrouve notamment des forêts de cèdres, des plateaux volcaniques déserts, des petits lacs aux eaux turquoise et pleins de poissons, des forêts de chênes verts et de chênes-lièges, etc. Toutefois le premier pilier de cette région reste l’élevage.

Le Moyen Atlas est principalement constitué de roches calcaires à l’ouest à environ 1000 à 1500 mètres d’altitude. Au nord-est on retrouve des roches plissées à une altitude moyenne de 3000 mètres, mais aussi des plateaux volcaniques. Le Moyen Atlas abrite essentiellement les populations berbères dont la langue principale est le Tamazight. L’un des trésors du Moyen Atlas se trouve dans le causse atlasique entre la ville d’Ifrane et celle de Khénifra, il s’agit du Parc national d’Ifrane. On y retrouve aussi le parc de Tazekka et le parc national de Khénifra qui sont classés.

Étant situé au cœur du Maroc, le Moyen Atlas est une zone pluviométrique forte, il appartient d’ailleurs à quatre bassins hydrographiques : le bassin de Sebou, le bassin de Bouregreg, le bassin de l’Oum Errabiaa qui se jettent dans l’océan Atlantique et le bassin de la Moulouya qui se jette dans la méditerranée. Les points culminants du Moyen Atlas sont le djebel Bou Naceur qui culmine à 3356 mètres, et le djebel Bouiblane qui atteint 3192 mètres d’altitude.