Atlas villages

Dans les montagnes des Atlas du Maroc, le peuple berbère est installé depuis longtemps. Ils ont façonné la montagne et les vallées alentours : cultures en terrasse, systèmes d’irrigation, vergers de pommiers et noyers, troupeaux de chèvres et de moutons sur les hauteurs, villages accrochés à la montagne.
Partez à leur rencontre, dans les vallées au pied du Toubkal, dans la région de Telouet, dans la vallée heureuse des Ait Bougmez au cœur de l’Atlas Central.
Des randonnées basés dans un village avec la découverte des vallées alentours, ou des trekkings de village en village en suivant les sentiers ancestraux. Une mule cuisine nous suit pour un déjeuner berbère sur le terrain préparé
L’hébergement est toujours en gîte berbère, accueillis avec les gâteaux et le thé à la menthe ; puis le tajine ou le couscous du soir.

LES VILLAGES BERBERES DU TOUBKAL

les villages berbères du Maroc

Dominée par le majestueux Toubkal et parsemée d’authentiques villages entourés de noyers, la vallée de l’Azaden est une région préservée, très agréable à découvrir. L’histoire géologique de l’Azaden a laissé une magnifique palette de couleurs : orange, gris, rouge, ocre. Chaque village s’est construit avec la terre trouvée et décline ainsi sa propre couleur.
Ce séjour invite à un cheminement entre les cultures en terrasses et les moulins à eau, sous les noyers et le long des oueds. Plus haut, les forêts de genévriers rendent cette région hospitalière et verdoyante, contrastant avec le monde minéral de la haute altitude. Des rencontres authentiques ponctuent le voyage : nombreux salam aleikum (“bonjour”), partage du thé à la menthe, des noix, des galettes.
Une randonnée en douceur, au rythme des travaux des champs et de la montagne, à la rencontre du mode de vie traditionnel, et un festival de couleurs, de beaux paysages et de villages charmants.

https://www.aventure-berbere.com/tour/villages-berberes-du-toubkal/

HAUTES VALLES DU TOUBKAL

Il suffit parfois de pousser la porte des idées reçues pour se faire surprendre par l’évidence des petits riens.
Comme dans la région du Toubkal, qui, sans prétention, déroule ses paysages secrets et colorés sous le regard des géants de la montagne, entre les jardins de l’Atlas et les splendeurs de Marrakech.
Ici, la vie des paysans berbères est minutieusement réglée par les travaux agricoles et ménagers. Hommes et femmes ont chacun des tâches définies. L’accès aux ressources est organisé à différents niveaux : la tribu pour les pâturages d’altitude, la fraction pour les parcours forestiers, le village pour l’eau et les canaux d’irrigation.
Plusieurs parcours sur les pas des Berbères conduisent à la découverte de la vie quotidienne et des villages dominés par les grands sommets ; les ingénieux systèmes d’irrigation ; le monde pastoral ; les rencontres avec les Berbères et leurs traditions ; l’invitation à partager le thé à la menthe, les noix, les galettes…

https://www.aventure-berbere.com/tour/au-pied-du-toubkal/

DECOUVERTE ET RANDONNEE DANS LES BOUGMEZ

randonnees Ait Bougmez

  • La montagne, avec des randonnées dans l’Atlas central et ses magnifiques paysages : montagnes dénudées, vallées agricoles, versants plantés de genévriers, et une nuit en camp dans la montagne.
  • La vie des Berbères dans la “vallée heureuse” des Aït Bougmez : superbes villages de terre accrochés aux pentes, travaux des champs, travail avec les bêtes que les enfants emmènent pâturer, les fêtes, le souk hebdomadaire…
    Un circuit très riche de beautés – des paysages et de la nature – et de relations humaines – les gens de là-haut appellent leur vallée “le paradis sur terre”. Tout un programme !

https://www.aventure-berbere.com/tour/vallee-heureuse-des-bougmez/
https://www.aventure-berbere.com/tour/bougmez-en-famille/

DES VILLAGES BERBERES A l’OCEAN ATLANTIQUE

Deux visages extrêmement contrastés du Maroc composent ce voyage dans le Haut-Atlas : l’Atlas central et la côte atlantique.

Les villages du Toubkal

Les villages du Toubkal

Ce séjour invite à un cheminement entre les cultures en terrasses et les moulins à eau, sous les noyers et le long des oueds. Plus haut, les forêts de genévriers rendent cette région hospitalière et verdoyante, contrastant avec le monde minéral de la haute altitude. Des rencontres authentiques ponctuent le voyage : nombreux salam aleikum (“bonjour”), partage du thé à la menthe, des noix, de la galette. Une randonnée en douceur, au rythme des travaux des champs et de la montagne, à la rencontre du mode de vie traditionnel.
La côte atlantique
Entre Essaouira et Agadir, la côte, sauvage n’est souvent accessible qu’à pied… ou par la mer. Tout le long s’égrènent des petits villages de pêcheurs où il fait bon s’arrêter. En remontant la côte vers le nord, dans sa partie la plus intéressante, on peut découvrir plages de sable fin, plateaux dominant l’Océan, falaises calcaires et dunes plongeant dans la mer. Et le soir, après l’effort, vous apprécierez la proximité de l’Atlantique.

Afin de vivre cette découverte insolite des Berbères des montagnes et des Berbères de la mer, possibilité d’enchaîner les deux voyages suivants (avec un nuit d’hôtel à Marrakech entre les deux, ou en partant directement sur la côte à l’issue du trek villages berbères)

https://www.aventure-berbere.com/tour/villages-berberes-du-toubkal/
https://www.aventure-berbere.com/tour/randonnee-atlantique/

 

TELOUET – ATLAS CENTRAL

Cette région, très peu fréquentée par les randonneurs, démarre par un “camp de base” au village de Tighza (1850 m), dans la vallée de Telouet. Dans cette large vallée fertile, chaque jour de marche est différent : gorges étroites, lac turquoise, pâturages d’altitude… En séjournant dans un village berbère, vous pourrez rencontrer les habitants et vivre avec eux ; leur hospitalité et l’amitié spontanées sont l’une de leurs plus grandes richesses.
Puis, passage obligé des caravanes entre Marrakech et Ouarzazate, point stratégique entre les réserves d’eau du Haut-Atlas et les oasis du Sud, la vallée de l’Ounila offre des paysages authentiques aux somptueux contrastes, entre casbahs de toute beauté et montagnes ocre, forteresses de terre et cultures en terrasses verdoyantes. Une vallée chère à Jacques Majorelle, qui l’a beaucoup fréquentée ; on retrouve dans ses tableaux des scènes de la vie rurale et les paysages de cette région.
La casbah de Telouet rappelle ce qu’était, il y a peu encore, la vie des Berbères dans ces régions éloignées. Située au cœur du pays glaoua, Telouet fut une étape sur l’ancestrale route des caravanes entre Marrakech et le Mali, par laquelle esclaves, or et sel transitaient. Dès le XVIIIe siècle, les Glaouas construisirent une casbah à cet endroit stratégique. Au XIXe, le chef de tribu, le Glaoui, aménagea la forteresse initiale, et fit bâtir une luxueuse demeure de terre avec les droits de passage acquis sur les caravanes. Le dernier Glaoui est le frère du sultan qui signa avec la France le Protectorat en 1912. Aidé et financé par la France, il soumit une à une les tribus voisines jusque dans le sud du Maroc. Pour le récompenser, l’Etat français prit en charge les coûteux travaux de son palais de Telouet. En 1956, avec les troubles de l’Indépendance, la casbah tomba à l’abandon. Aujourd’hui, l’Etat marocain semble enfin reconnaître la valeur de ce joyau, qu’il a jusque-là ignoré pour des raisons politiques. La restauration va bientôt commencer inch’Allah.
Quant à Aït Benhaddou, ce ksar, l’un des plus connus du Sud marocain, est désormais classé patrimoine mondial de l’Unesco.

https://www.aventure-berbere.com/tour/de-fes-desert/

LE MEILLEUR DE L’ATLAS

femmes berbères

En préambule, la vallée des casbahs, de Telouet à Aït Bennhadou, si chère à Jacques Majorelle, avec les superbes villages rouges accrochés à flanc de montagne. Puis les gorges profondes du Dadès et du Todra, les palmeraies et les villages nichés au pied des falaises, tout un monde de verticalité. Après avoir traversé la barrière de l’Atlas, bienvenue à Megdez, la vallée heureuse des Bougmez, les Dolomites marocaines, le cirque de Taghia.
Sans doute les dieux se sont-ils penchés sur ces vallées heureuses, témoins d’un Maroc séculaire et authentique : accueil chaleureux des Berbères, villages aux maisons de terre, empreintes de dinosaures, greniers fortifiés vieux de plusieurs siècles.
Au rythme des travaux des champs, de la montagne et des traditions ancestrales, loin du monde moderne, partons à la rencontre des Berbères, qui nous invitent, salam aleikum, à partager le thé à la menthe, les noix, les galettes.